Bien acheter ses pierres et minéraux…

Divers

Sur internet comme sur les marchés ou dans les boutiques, l’acheteur est souvent un peu perdu car les prix  des pierres et minéraux peuvent varier du simple au triple… il n’y a pas de réel mystère à cela et le marchand le plus honnête n’est généralement  pas celui qui vend le moins cher car le vrai prix d’un minéral est lié à sa qualité, à son origine, à son traitement, à sa taille, … et au service de conseil qui l’accompagne.

En effet, le client croit malheureusement souvent faire une affaire en achetant une pierre à petit prix alors que sa valeur n’est que le reflet de sa qualité… ainsi une pierre à  3.00 € n’a pas la qualité de celle qui en vaut le double.

Il est aussi essentiel de n’acheter ses pierres  surtout celles destinées à la lithothérapie qu’à des personnes compétentes (connaissances des pierres et conseils avisés) et bienveillantes (honnêtes et positives). Une pierre étant “vivante”, elle se charge des énergies des lieux, des personnes  et de ses conditions de stockage. Elle finit  par ressembler à son vendeur…

Tous les vrais professionnels s’accordent pour dire qu’une pierre naturelle peut valoir jusqu’à 200 fois le prix d’une pierre traitée et que parmi les milliers de minéraux naturels différents par leur composition chimique, seules quelques centaines sont utilisables en bijouterie (beauté et qualité) ou en lithothérapie (vertus et non toxicité).

Cependant, si certains, sous l’ anonymat des sites de transaction ou de la vente sur marchés, n’hésitent pas à vendre des pierres pour ce qu’elles ne sont pas, il faut savoir que parmi toutes celles qui vous sont proposées, certaines ne sont pas naturellement ainsi…

Comme pour tout  acte important, il est donc préférable d’avoir toujours recours au professionnel en qui vous aurez placé votre confiance  même si ses prix sont un peu plus chers que ceux de ses “concurrents”. Dites-vous qu’il doit y avoir une bonne raison à cela et que si vous êtes satisfait  de ses conseils et de ses pierres, pourquoi courir le risque de changer… d’autant que vous attendez souvent beaucoup de ces achats, que vous voulez des pierres efficaces capables de vous accompagner…

 Les vraies Fausses-Pierres ou Les Pierres qui n’en sont pas vraiment:

Le terme de “Pierre” est souvent utilisé pour désigner non pas des pierres mais des verres naturels  comme l’Obsidienne (à ne pas confondre avec des verres de synthèse), du bois silicifié ou fossilisé, des Nacres (Perles)… mais cette “usurpation d’identité” n’est pas grave dans la mesure où il s’agit bien de créations naturelles ayant un rôle en lithothérapie et utilisables en bijouterie… par contre, il existe bel et bien des pierres non naturelles sur le marché international…

Les fausses Vraies-Pierres:

  • Les pierres de laboratoire: n’étant pas d’origine naturelle, le terme de pierre est beaucoup plus   discutable. Fabriquées généralement à partir de verre synthétique coloré et additionné d’autres composants  (minéraux ou chimiques), elles peuvent soit vouloir imiter un minéral existant soit vouloir en créer un. Prenons l’exemple de la Pierre de Soleil artificielle (Rivière d’or) qui reste cependant facile à distinguer de la  naturelle (Héliolite) mais qu’elle tente pourtant de copier sans en avoir les propriétés ou de sa jumelle bleue, la  Pierre des Etoiles (Blau Fluss, Rivière bleue), qui n’existe quant à elle  pas  à l’état naturel. Il est facile de comprendre que ces deux pierres artificielles n’ont d’autres vertus que leur beauté même si elles contiennent tout de même un peu de  cuivre… Les pierres peuvent aussi être fabriquées dans le but de contrefaire à bon compte des pprécieuses ou rares donc beaucoup plus onéreuses. Cette imitation a alors pour but de tromper. On utilise très souvent ces strass dans la bijouterie fantaisie mais un spécialiste bien équipé peut les distinguer sans difficultés. Cependant, le cas des Cristaux d’Andara mérite qu’on s’y arrête puisque, créé par cristallogenèse (procédé reproduisant en laboratoire la formation des roches mais en accéléré), ces pierres de laboratoire parfaites peuvent être confondues avec des pierres naturelles de qualité. On  obtient ainsi des pierres précieuses ( Rubis, Émeraudes, Saphirs..) moins coûteuses que leurs modèles,  mais qui intéressent heureusement plus la joaillerie que la lithothérapie. par contre, elles sont fréquentes dans les lieux touristiques… Enfin, il existe les  quartz hydrothermaux (quartz sibériens aux couleurs hallucinantes, impossibles à trouver naturellement et parfois vendus pour de l’Améthyste ou de la Citrine) et de l’Opaline qui est un verre opaque tentant d’imiter l’Opale ou la Pierre de Lune.
  • Les pierres naturelles traitées: il s’agit de pierres naturelles qui ont subi un traitement (coloration, chauffe…) modifiant leur aspect. Elles conservent une grande partie de leurs qualités intrinsèques mais la couleur obtenue étant en décalage avec sa couleur d’origine, leurs vertus ne correspondent plus à leur couleur visible….  Ces traitements qui ont pour but d’embellir l’aspect visuel donc la valeur commerciale ou de compenser la rareté d’un minéral,  ont  généralement pour objectif le profit en trompant le public non averti comme pour la Turquénite qui est une Howlite teintée façon turquoise ou la citrine chauffée (à bien distinguer de la Citrine naturelle plus chère) mais qui restera globalement une améthyste quant à ses propriétés.. Le traitement peut aussi vouloir offrir aux acheteurs des variétés inexistantes naturellement (couleurs, formes…) comme par exemple pour le Zircon bleu ou le cristal Aqua Aura (quartz bombardé de particules d’or) ou Quartz Titane (bombardé de particules de Titane)…   Enfin, il faut savoir qu’en joaillerie, les pierres sont très souvent et officiellement “travaillées” pour les embellir en amoindrissant leurs imperfections et ainsi rivaliser avec des pierres de grande qualité sans en atteindre les prix. C’est ainsi que la majorité des saphirs et rubis ont subi le procédé de chauffe. Il arrive même que des fissures soient comblées par des résines ou du cristal ce qui explique certains prix très concurrentiels. L’important est évidemment que le procédé soit avoué et non utilisé dans le but de tromper…
  • Les différents traitements possibles:

– la chauffe, par exposition à des températures élevées

– la coloration, par trempage dans un bain chaud de teinture, très fréquent pour les Agates

– l’irradiation très fréquente avec la Topaze Bleue naturellement très pâle ou le Quartz fumé

– Les pierres reconstituées:  elles le sont à partir de la pierre naturelle réduite en  poudre et amalgamée. Ce procédé est fréquent pour la Turquoise.

Enfin, voici quelques exemples de pierres à risques, souvent “travaillées”:

– Ambre: additif de résine surtout avec des insectes emprisonnés

– Amétrine : violet intense et uniforme, couleurs vives et saturées

– Aventurine: Agate teintée en vert ou orange

– Calcédoine bleue: Agate teintée en bleu ciel (toutes les couleurs vives sont artificielles)

– Citrine sombre ou orangée reconnaissable facilement et qui est une Améthyste chauffée

– Quartz hydrothermal faciles à reconnaître car ils n’existent pas naturellement

– Chrysoprase: Agate teintée en vert pâle

– Corail: reconstitué ou Agate teintée

– Cornaline: souvent teintée par un bain de nitrate de fer surtout si elle est très rouge

– Emeraude: Elle peut être confondue avec d’autres pierres comme le Péridot, la Tourmaline verte, le Jade, la Chrysoprase, l’Hiddénite, la Dioptase, le Saphir vert, le Zircon … Elle est aussi très souvent améliorée par coloration pour renforcer la couleur des givres ou provenant carrément d’autres Béryls colorés), huilée lors de sa taille ce qui amoindrit la visibilité de ses givres ou a subi  une plastification des givres ce qui la fragilise et empêche le repolissage… enfin, il existe de nombreuses émeraudes synthétiques…

– Pierre de Soleil (Gold stone…): pierre synthétique

– Pierre des Etoiles: pierre synthétique

– Hématite: chinoise artificielle

– Jade verf vif: Jade blanc teinté

– Lapis: Jaspe teinté,  pierre reconstituée ou teintée

– Opale: Opaline synthétique

– Quartz rose: Quartz blanc teinté ou Agate teintée

– Quartz bleu ou vert: Quartz hydrothermal

– Rubis opaque très rouge : Corindon teinté

– Rubis transparent très rouge: Corindon avec additif de verre au plomb

– Saphir opaque marine à bleu vif: Corindon gris teinté

– Saphir transparent vif: Corindon chauffé avec additif de Béryllium

– Topaze bleue: Topaze irradiée puis chauffée

– Turquoise: Howlite teintée, reconstituée ou synthétique

  Laurence Montmasson-Valverde

Article précédent
Petite Histoire de l’Aura
Article suivant
Les Archanges et leurs Pierres associées.
Menu